Home

 

ou Arbre aux quarante écus.

Cet arbre est l’unique survivant de l’espèce des Ginkgoacées, dominante durant le mésozoïque (époque des dinosaures). Il existe encore à l’état sauvage en Chine.

Grand arbre (20 à 30 mètres) à la silhouette irrégulière, il peut vivre des centaines d’années et résiste très bien à la pollution.

Ses feuilles, alternes, ont la forme d’un éventail. Une échancrure fréquente au sommet sépare leur limbe en deux lobes, ce qui explique une partie du nom ; « Ginkgo » signifierait « abricot d’agent » et fait référence à ses fruits.

Vert tendre au printemps, ses feuilles deviennent vert plus soutenu en été et prennent une jolie couleur dorée en automne.

C’est une espèce dioïque. Les fleurs de l’arbre mâle sont des chatons de 2 à 4 cm. Les pieds femelles produisent des fruits jaunes (non comestibles) ressemblant à de petits abricots dont la chair sent très mauvais lorsqu’ils se décomposent sur le sol.

Vous pourrez admirer deux ginkgo dans le parc : le plus grand, mâle, se trouve près de la nymphée. Un arbre femelle pousse plus discrètement dans un sous-bois, non loin du bassin central.

Pour en savoir plus sur cet arbre très beau et très original, vous pouvez consulter ces deux sites :

http://viagallica.com/v/arbre_aux_quarante_ecus.htm

et : https://naturando.wordpress.com/le-ginkgo-biloba/

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s